À quoi faut-il faire attention lorsqu’on achète une montre de running ?

montre running

Face à la multitude de montres de running, il est parfois difficile de choisir le bon produit. Je vais ici faire un point sur les différentes fonctions disponibles sur ses montres GPS, et ce, quelle que soit la marque.

Le GPS sur une montre de running ?

Avant même de voir à quoi, le GPS peut servir, il faut savoir que le GPS est un abus de langage. En effet, nous devrions parler de géolocalisation puisqu’il existe plusieurs systèmes qui cohabitent sur le marché à savoir :

  • GPS (global position system) qui est le système mis en place par les Américains et qui reste à ce jour le plus utilisé à travers la planète. Il utilise 3 des 27 satellites pour trianguler votre position.
  • GLONASS (globalnaïa navigatsionnaïa spoutnikovaïa sistéma) qui comme vous le voyez c’est le pendant Russe. Il y a à ce jour 29 satellites et est capable de fonctionner partout dans le monde. Ce n’est pas le cas avant 2011.
  • Beidou : il y a cette fois 30 satellites qui appartiennent cette fois à la Chine
  • Galileo est le système de positionnement Européen. Il est en cours de déploiement, mais fonctionne parfaitement en Europe. Il y aura à terme 30 satellites dans l’espace.

Vous allez me dire : ok, mais je dois choisir lequel ? Ce à quoi je vous répondrais peu importe l’important est de connaître votre position. En choisissant une montre capable de se connecter avec plusieurs systèmes de positionnement, vous aurez un résultat plus fiable et un temps d’acquisition du signal un peu plus court. Pour moi, clairement, ce n’est pas un point important auquel vous devrez prêter attention lorsque vous achetez votre future montre de running.

À quoi sert le GPS sur une montre ?

Il reste maintenant à savoir quel est son intérêt. Il va vous permettre de connaître votre position. En fonction de la précision de votre puce ainsi que du nombre de fois où votre montre va interroger le GPS, elle va pouvoir vous donner votre vitesse. Les montres les plus hauts de gamme contrôleront votre position toutes les secondes et recouperont votre position en fonction des différents systèmes de positionnement. Vous comprenez peut-être un peu mieux pourquoi il peut y avoir des écarts de distances entre deux coureurs sur une même course.

Vous devez savoir également que les puces GPS évoluent avec le temps, elles deviennent moins gourmandes en énergie et plus rapides pour faire l’acquisition de votre position. Mais vous vous en doutez ; cette nouvelle technologie coûte cher. Ainsi pour faire des économies et vous proposer des montres moins chères, les fabricants utilisent deux subterfuges :

  1. Ils partent du principe que vous allez courir toujours au même endroit, ils vont donc retenir votre position pour la réutiliser sur votre prochaine sortie.
  2. Ils vont utiliser la puce GPS de votre smartphone. Bien entendu, vous devrez obligatoirement avoir votre smartphone avec vous et que votre montre soit en liaison avec ce dernier.

Le GPS va également vous donner une idée sur votre altitude, mais soyons franc, ce n’est pas forcément ce pour quoi il a été conçu au départ. Là encore, sur les montres haut de gamme, les fabricants ont ajouté une puce Alti-barométrique. Cette option est intéressante pour les gens qui font du trail

Le cardiofréquencemètre

cardio LedAujourd’hui, la plupart des fabricants proposent des produits avec des cardiofréquencemètres intégrés. Ils fonctionnent tous avec des LED qui vont envoyer de la lumière. Chaque marque a développé son propre algorithme pour afficher vos pulsations cardiaques pendant l’effort, et même en dehors pour certains modèles. Le meilleur à ce petit jeu est actuellement Apple. Côté marque de montre de running, c’est à l’heure actuelle Polar qui tire son épingle du jeu. En même temps, c’est le “premier’ métier de cette marque finlandaise qui avant de sortir des montres de running à vendu des ceintures cardio. Polar à été le premier à fournir un cardio à LED qui fonctionne sous l’eau.

 

Faut-il opter pour une montre avec cardio ?

Je reviendrai un jour de façon un peu plus précise sur le fonctionnement des cardio à LED avec un article. Aujourd’hui, je vais me contenter de vous donner mon avis sur cette fonctionnalité.

Vous l’avez peut-être remarqué beaucoup de plan d’entraînement vous donne les séances en fonction de votre pulsation cardiaque et non en fonction de votre VMA. Il peut donc vous permettre de suivre le plan à la lettre. Attention par contre, les LED sont moins réactives qu’une vraie ceinture. Il faudra donc vous méfier lorsque vous faites du fractionné court.

Perso, je n’ai jamais fait l’effort de courir au cardio. Cela reste pour moi un gadget pas forcément utile, du moins pour mon niveau.

L’étanchéité des montres de running

C’est parfois difficile de comprendre les informations fournies par les fabricants. Je vais faire simple :

  • 30 m (3 ATM) vous pouvez vous doucher avec votre montre
  • 50 m (5 ATM) vous pouvez nager avec votre montre
  • 100 m (10 ATM) vous pouvez plonger avec

Pour être tranquille, je vous conseille de partir sur une montre 5 ATM.

L’écran

J’en ai parlé au début de cet article, la fonction GPS est très gourmande en batterie. Une autre chose qui met à mal l’autonomie est l’écran. Vous vous en doutez plus il est grand plus il va consommer, c’est également vrai si l’écran est tactile.

Je m’arrête deux secondes sur le côté tactile de la montre de running. Les fabricants ont choisi de proposer cette fonctionnalité pour coller à la tendance imposée par les smartphones et smartwatch, mais franchement cela à peu d’intérêt, car le tactile et l’eau ne font pas bon ménage. Pour moi, rien de mieux que les boutons

Revenons maintenant, à l’écran lui-même, il est important que ce dernier est une bonne luminosité sans quoi vous risquez de ne pas pouvoir lire les informations lorsque vous en aurez vraiment besoin. Difficile de vous donner un chiffre pour vous aider à ne pas vous tromper, le mieux est de lire les tests, mais en moyenne, je n’ai jamais lu de test avec les grandes marques de montre de running avec un écran illisible.

L’option smartwatch des montres de running

De plus en plus de marques de montre cardio-gps proposent diverses options comme les notifications téléphone ou bien encore la commande des applications musicales pour ceux et celles qui courent en musique. De plus, sur le même principe que les Apple watch et consort, vous pourrez changer votre bracelet pour accorder votre montre à votre tenue. Que les choses soient claire, c’est loin d’être une obligation, mais c’est plutôt sympa si vous prenez l’option de n’avoir qu’une seule montre à votre poignet.

La cartographie sur votre montre de running

On se rapproche avec cette fonctionnalité des GPS auto ou vélo. C’est utile pour les personnes qui font du VTT ou du ski. Pour moi, c’est franchement un gadget pour du trail et pour du running d’avoir un fond de carte. En effet, toutes les montres haut de gamme du marché proposent d’importer des parcours au format GPX. Vous allez donc pouvoir découvrir un nouveau parcours sans problème. Cette fonction est disponible sur la Fenix 6 et sur la forerunner 945 toujours chez Garmin

Programmer son entraînement

C’est pour moi la dernière chose à laquelle vous allez devoir faire attention, surtout au niveau de la programmation des intervalles et du fractionné. La plupart des modèles offrent cette possibilité par contre les programmations restent relativement simples et basiques du moins pour les modèles premier prix. La encore difficile de vous faire une liste. Je vous conseille juste de réfléchir à vos besoins présents et futurs avant d’investir dans votre montre de running.

comprendre un plan d'entrainement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.